Accueil

Janvier 2022

Chers paroissiens, chers amis lecteurs,

Le« Bonne et heureuse année 2022 » ! Avec ces mots échangés joyeusement en ces premiers jours de janvier, nous exprimons de manière simple mais certainement sincère nos attentes pour nous et pour les autres. Le bonheur, la paix, l’amour la santé (très importante en ce temps de pandémie sans fin) et tant d’autres belles et bonne choses. L’ambiance des fêtes de fin d’année nous donne souvent la sensation qu’il en sera certainement ainsi, que comme par magie notre vie et la vie du monde entier changera et que tout problème disparaîtra comme par enchantement.

Pour le chrétien la fête de Noël avec la célébration de la naissance de Jésus le Fils de Dieu, contribue aussi à entretenir cette ambiance. Et c’est dans la logique de l’évènement ! Car si Dieu se fait homme pour notre salut, c’est que certainement son « incarnation » apporte un plus à notre humanité : plus de vie, plus de bonheur, de justice, de fraternité de solidarité de paix ! Mais attention : le fils de Dieu n’est pas venu et ne vient pas nous remplacer et se substituer à nous dans nos responsabilités !

La voix des prophètes qui dans la nuit des temps ont annoncé ce rêve de Dieu pour l’humanité nous rappelle à nos responsabilités : préparer et aplanir la route au Seigneur, combler les ravins et abaisser les montagnes…

« Des épées forger des socs et des lances des faucilles… ne plus apprendre la guerre », c’est à dire œuvrer pour ôter du chemin de l’humanité tout ce qui fait obstacle à ce rêve ! Dieu met entre nos mains son rêve de paix, de justice, de solidarité et fraternité : penser que cela puisse advenir sans notre participation active est une illusion douloureuse ! Oui le Seigneur vient nous proposer le rêve de Dieu, et il nous le rappelle à travers tous ces frères et sœurs qui sont à la recherche de paix, de justice, de solidarité, d’une existence humainement digne !

Tant de ces personnes sont réellement sur les routes, des routes sur lesquels se dressent des murs bien réels, des barbelés pensés et installés pour blesser, pour exclure, non pas pour accueillir…

Comment pouvons-nous espérer dans un monde plus juste si nous acceptons tacitement ces injustices ? Comment pouvons-nous espérer dans un monde en paix tant que nous fermons les yeux sur le commerce des armements et tant que des ressources inestimables sont consacrées à apprendre, préparer et entretenir les guerres plutôt que à construire la paix ? Comment pouvons espérer dans un monde plus fraternel et solidaire si on accepte comme normale que le profit à tout prix soit la règle qui régit l’économie au détriment du bien commun !

Et pourtant le rêve de Dieu est toujours d’actualité et chaque année il se renouvelle et renouvelle en nous le désir de le voir se concrétiser.  Oui frères et sœurs, oui chers amis : « Bonne et Heureuse année, le Seigneur vient ! » À chacun de nous de faire son possible pour qu’elle soit bonne et heureuse pour TOUS !

Père Nino Donda, curé